Présentation et histoire

Le Blainvillier c'est ...

Un club privé en pleine santé construit au coeur d’une forêt d’arbres qui ont atteint leur maturité. Les trente six trous du golf Le Blainvillier, plus vrais que nature, offrent aux débutants comme aux joueurs de haut niveau tout le plaisir et le raffinement qui font de ses deux parcours un régal technique et visuel.

DU SERVICE !

Les services de vestiaires, l’entreposage et le nettoyage des bâtons, l’utilisation illimitée du champ de pratique et l’utilisation d’une voiturette à main sont inclus sans frais additionnels. De plus, le Blainvillier offre les meilleures installations d’entraînement au Québec.

DES AMIS !

Le Blainvillier est un des clubs privés les plus actifs de la grande région métropolitaine, avec une moyenne d’âge qui se situe dans la mi-quarantaine. Une multitude de tournois tant compétitifs qu’amicaux et des événements sociaux sont organisés pour et par nos membres pour ainsi favoriser les
échanges et accroître les réseaux d’affaires.

UNE BONNE TABLE !

Une cuisine gastronomique des plus raffinées est préparée avec passion par notre brigade, et que dire de notre superbe carte des vins.

ET SURTOUT DU GOLF, DU GOLF ET ENCORE DU GOLF !

Les dirigeants des clubs de golf Le Blainvillier, Hillsdale, Summerlea et de la Vallée du Richelieu ont conclu ensemble une entente de réciprocité qui permet à leurs membres d’avoir droit aux mêmes privilèges dans le processus de réservation d’un établissement à l’autre en fonction de plages horaires déterminées. D’autres ententes distinctes ont également été conclues avec des clubs de la région de Québec et d’Ottawa.

Le Blainvillier, c’est tout ça et bien plus…
Venez nous visiter mais, attention…vous y prendrez goût!

La conception du projet (1987-1991)

C’est en octobre 1987 que l’idée du Blainvillier a germé dans la tête de 4 amis, tous hommes d’affaires et mordus de golf.  Au printemps suivant, Denis Brossard, Philippe Duval, Robert Gagliardi et Bernard Vaillancourt lançaient leur projet d’un club de golf privé de 36 trous au nord de Montréal.  Le projet a été lancé le 17 mai 1988 à l’Hôtel Ritz Carlton de Montréal. Lancé avec éclat, ce projet a immédiatement suscité de nombreuses réactions auprès du public, ainsi que de nombreuses attentes chez les golfeurs en général.

Le terrain convoité pour le développement du nouveau club faisait partie du Plan Bouchard, acheté du gouvernement fédéral par la ville de Blainville dans les années 80 et qui avait servi à l’armée canadienne durant la deuxième guerre.  Ce magnifique secteur boisé, de 20 millions de pieds carrés, s’est transformé en l’un des plus prestigieux complexes de golf du pays.

À l’automne 1988, la majorité des 600 actions étaient vendues, une société en commandite créée et les travaux de construction commençaient. Quant au chalet principal, les travaux pour ce dernier ont débuté en octobre 1989. D’une allure noble et d’une sobriété sans équivoque, son concepteur, l’architecte-décorateur Michel Beaudry, a voulu l’intégrer de façon harmonieuse à un environnement composé de verdure et de grands arbres. Cet effet est obtenu par une forte utilisation de lignes verticales et de formes arrondies de même que par le choix des matériaux comme la pierre et de grands panneaux de verre.
Dessiné par l’architecte Graham Cooke, le Blainvillier ouvrait ses portes le 18 mai 1991, sous la gouverne du professionnel Raymond Richer, suite à un investissement de plus de 15 000 000 $.

 

Investissement majeur en 2002

En 2002, sous la présidence de Marcel Paul Raymond, le conseil d’administration acceptait de procéder à d’importants travaux  (3,5 M $) afin d’améliorer les parcours et d’agrandir le chalet.  Du même souffle, Ronald Bégin, reconnu comme un des meilleurs surintendants de terrains de golf du Québec, se joignait à l’équipe du Blainvillier.

Site de tournois majeurs

Dès son ouverture, le Blainvillier fut reconnu pour la beauté et la difficulté de ses deux parcours.  Au fil des années, le Club a accueilli plusieurs tournois importants regroupant des professionnels ainsi que les meilleurs joueurs amateurs/trices du Québec et du Canada.  Pensons entre autres à la ronde de qualification de la Classique Du Maurier, la Coupe American Express du circuit canadien (Paul Devenport), la Coupe Titleist en 2002, au championnat amateur canadien féminin en 2003 (Lisa Meldrum), au championnat amateur du Québec en 2004 (Marc-André Roy), au championnat des joueurs professionnels Gennium en 2005 (Kevin Dugas), en 2006 (Jean-Louis Lamarre) et en 2007 (Kevin Sénécal), au championnat des joueurs REZO en 2008 ainsi qu’au championnat amateur canadien masculin en 2009 (Cam Burke).

En 2004, le Blainvillier était désigné comme le Centre d’entraînement de l’élite des juniors du Québec (CEP).

Avec ses facilités de jeu et d’entraînement exceptionnels et fort de l’entente tripartite avec les clubs Summerlea et La Vallée du Richelieu, le Blainvillier se veut à l’avant-garde des clubs de golf privés de la rive nord de Montréal et est prêt à relever les défis des prochaines années, dont la Coupe Canada en 2012.